22
janvier
Par

Les étudiant·e·s du master physique appliquée et ingénierie physique (PAIP) parcours modélisation numérique avancée (MNA) vont s’initier à la modélisation des travaux en milieu urbain : importance de l’interaction sol-structure prévue dans leurs cursus. Après 3h de séances théoriques sur l’interaction sol-structure, 3h de projet complètent cette formation.

Les séances auront lieu le 29 janvier et le 4 février, et seront réalisées lors de l’intervention de David Rémaud, directeur d’ingénierie de l’entreprise Itech. Pionnière dans les développements de ces méthodes en ingénierie, elle propose, parmi d’autres logiciels, CESAR.

Voici quelques mots de David Rémaud sur son intervention :

Dans un contexte d’environnement urbain de plus en plus encombré, le sol est l’objet d’une attention toute particulière dès lors qu’on l’exploite pour faire passer des tunnels ou y construire des fondations d’immeubles. Les travaux vont venir modifier l’état du massif de sol ; s’ils ne sont pas maîtrisés, ils peuvent provoquer des désordres sur les ouvrages avoisinants. Aussi, l’ingénieur doit utiliser des méthodes et des outils lui permettant d’apprécier au mieux ces comportements, afin d’assurer la sécurité en phase de travaux et la durabilité de l’ouvrage construit. Cette conférence a pour objectif de montrer l’évolution des techniques de modélisation des excavations profondes avec la méthode des éléments finis. On prend pour référence un exercice de prévision datant de 2002, réalisé par la société allemande de Mécanique des sols. On présente les évolutions des techniques et on cherche à évaluer l’impact sur le dimensionnement final de l’ouvrage, voire sur le phasage des travaux.

David Remaud – Ingénierie géotechnique, génie des procédés & ingénierie informatique

David Remaud est un docteur-ingénieur qui a plus de 15 ans d’expériences dans les domaines de la géomécanique. Durant sa formation universitaire, il s’est formé à la modélisation des ouvrages souterrains à l’École Centrale de Nantes (stage de fin d’études à Deltares – Pays-Bas). Il a ensuite poursuivi un doctorat au Laboratoire Centrale des Ponts et Chaussées, où il s’est intéressé au comportement des fondations sur pieux soumises à des sollicitations latérales. Il a rejoint il y a près de 20 ans la société Itech, qui développe et commercialise des logiciels dédiés pour le calcul des ouvrages du génie civil (bâtiments, tunnels, fondations, chaussées…), et offre des services de consultance dans ces domaines. Au sein de cette entreprise, il contribue au développement des solutions logicielles CESAR et ALIZE, et participe régulièrement aux sessions de formation proposées par Itech. Il dirige des actions de recherche et développement (R&D) pour le développement de nouveaux outils de modélisation (FUI Newtun par exemple).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués par un *